AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mary - Something better than good

Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Stolls

avatar

Nombre de messages : 3

MessageSujet: Mary - Something better than good   Dim 22 Mar - 17:02

I. IDENTITY

•• Nom : Stolls
•• Prénom : Mary
•• Age : 25 ans
•• Occupation à Dollhouse : Technicians
•• Active : (uniquement pour les Handlers)

I. ME, MYSELF & I

•• Histoire :

I- First meet with the past

C'était un beau jour d'automne, les feuilles tombaient les unes après les unes avec une légèreté hypnotisant et glissé lentement sur le goudron du parc. Une jeune femme était assise, observant en silence ce spectacle qui se répétait sans fin, profitant de cet arc-en-ciel de couleurs qui lui était offert. Ce fut un ronchonnement roc et indiscret qui la tira de sa torpeur, se tournant vers le vieillard, elle le fusilla du regard mais ne prononça aucune protestations, elle n'en avait pas le droit. C'est vrai après tout, il était venu pour elle, parce qu'elle le lui avait demandé, mais s'il n'avait pas voulu, si cela l'avait agacé, il ne serait pas venu. Alors, c'est que cette situation ne le dérangeait pas et elle en était toute satisfaite. A présent, que devait-elle dire, demander ? Les questions se bousculèrent dans son esprit, elle se sentait perdue, il l'observait tranquillement, attendant une réaction quelconque de sa part. Sur les genoux du vieil homme trônait un livre, dont la couverture était noir délavé, et qu'il tenait avec fermeté, comme s'il n'osait pas s'en défaire. Ne sachant que dire d'autre, elle osa.

« Je peux ? Demanda Mary sans hésitation en tendant la main vers l'objet.
- Je ne sais pas si cela t'intéressera, ce ne sont que de vieilles photos... Répliqua-t-il, toujours hésitant.
- Je suis sûr que j'y trouverait mon compte. » Le rassura-t-elle.

D'un geste dubitatif, il lui tendit le livre, elle le gratifia d'un sourire et ouvrit à la première page. En caressant lentement le bord ainsi que le papier parchemin, elle commença alors sa visite du passé d'une famille qu'elle n'avait pas connu. Sur la première photo, on pouvait apercevoir un homme et une femme d'une vingtaine d'années, l'air heureux, le visage rayonnant, ils soulevaient tout deux une coupe qui devait contenir du champagne et se regardait avec tendresse. Mary se figea, elle ne reconnaissait que vaguement l'homme, c'était le même que celui qui se trouvait actuellement à ses côtés. Sans le regarder, elle fit glisser ses doigts sur le contour de la photo.

« Ta grand-mère. »

Se contenta de dire le vieillard, qui ne regardait même plus la photo, mais le sol devant lui, sa canne frottant et tapant les feuilles environnantes. Mary tourna la page, une photo montrant deux gamines en train de jouer dans un bateau en bois, elles souriaient, l'innocence de l'âge... Il ne lui fallut qu'une minute pour deviner que l'une des deux était sa mère, mais elle ne fit aucune remarque et regarda la photo collée sur la page de droite. Un champ d'étudiants que la joie rendait euphoriques, il fixaient tous l'objectif, l'action prise était celle du lancé de chapeaux du diplôme, certain se serrait mutuellement dans les bras les uns des autres et d'autres pleuraient. Sans dire un mot, il posa l'index sur la photo et désigna un couple enlacé qui avait l'air de se fiche complètement de la présence du photographe. Mary sentit les larmes lui monter aux yeux, son visage s'illumina de bonheur. Le silence qui s'était installé n'était pas pesant, sans doute un défaut familial qui faisait que tous ne voyait pas la nécessité d'engager une conversation lorsqu'il s'engager dans l'admiration d'un recueil de photos. En fait, il n'y avait nullement besoin de prononcer quoi que ce soit. Tournant toujours les pages une à une, Mary tomba finalement sur la photo qu'elle avait espéré le plus rencontrer. Il s'agissait d'elle-même, sa mère et son père, assis dans une véranda, tous les trois.

« Nous n'avons rien su tu sais. Ce n'est que plus tard que Stéphanie nous a envoyé cette photo. Lança tout à coup le vieil homme qui fixait toujours le sol. Sinon, nous t'aurions recueillis, cela va de soit...
- Mais que s'est-il passé alors ? Pourquoi sont-ils partis ? Et pourquoi Stéphanie n'a jamais cherché à vous contacter pour vous prévenir ? S'écria alors Mary, les larmes commençant à couler le long de ses joues couleur porcelaine, sa voix habituelle ayant laissé place à une voix cristalline et tremblante.
- As-tu remarqué qu'il y avait deux petites filles, sur la deuxième photo ? Celle de gauche, c'est Cordélia et celle de droite c'est Suzanne, ta mère. Suzanne a toujours été plus excentrique que sa soeur jumelle, mais elles ont toujours été très liées et ont ne pouvait jamais voir l'une sans voir l'autre avec. Personne n'a jamais su ce qu'il s'était passé ce jour-là mais... Cordélia est morte et ta mère est partie, ton père la suivi sans comprendre. Elle lui a dû lui demander de promettre de ne jamais communiquer avec nous parce qu'il a abandonné son téléphone portable et qu'ils ont quitté le pays. C'est cette Stéphanie qui nous a envoyé un courrier quelques années après leur mort, il contenait cette photo de vous trois, ainsi qu'une lettre expliquant leur décès et le fait que tu es été adopté : Nous n'avons jamais réussi à obtenir le droit de te rencontrer, nous n'avions plus cas espérer que tu le fasses toi... »

Mary se leva d'un bond, pivota sur elle-même pour faire face à celui qui devenait sdès à présent son grand-père, quoiqu'il le fut depuis longtemps. Elle lui rendit le livre avec tendresse, s'agenouilla devant lui, lui prit les mains, sèches et dures mais fermes, et planta ses prunelles dans les siennes.

« Je veux que l'on reprenne tout à zéro, je veux apprendre à vous connaître, je veux faire partie des derniers instants de votre vie, parce que je sais que c'est ce que vous souhaitez. Je me fiche de ce qui a pu pousser mes parents à partir, du moins pour le moment. Tout ce que je veux, c'est être avec vous, rien que vous et pouvoir vous redonner espoir en vous-même. Je suis sûr d'une chose, Lilian vous attend, elle me voit et elle espère que je resterai. Alors ne me rejetez pas, pas maintenant... »

Aucune réponse. Il avait détourné le regard, avait retiré ses mains des siennes et paraissait un peu gêné. D'accord, peut-être que Mary avait fait un poil dans le mélodramatique, ou peut-être qu'il était insensible aux supplications et aux larmes ? Quoi qu'il en soit il parut vouloir qu'elle s'en aille. Alors, l'air triste et désolé, elle se releva, attrapa son sac à main et luii lança un « aurevoir » presque inaudible, murmuré en signe de désespoir, qu'il ne sembla pas souligner. Elle commença à se diriger vers le chemin, en direction de la sortie, lorsque la voix du vieillard se fit entendre.

« Arrêtes de me vouvoyer, aides-moi à me relever, j'ai faim et y'a un restau' à la sortie qui fait un succulant filet de truite. Tu veux rattraper le temps perdu ? Très bien, je n'ai rien d'autre à faire de toute façon. Grogna-t-il. Mary se précipita vers lui pour l'aider, elle lui tendit son sac, mais fut stoppée dans son élan. Que vas-tu faire maintenant ? T'installer ici et y rester ? Los Angeles n'est pas une ville formidable tu sais. Répliqua-t-il.
- Non mais elle ne vaut pas mieux que toute autre ville, et puis v... Tu es ici, alors je n'ai pas le choix. »

Il lui décocha un regard amusé, s'accrocha à son bras, haussa les épaules et ils s'engagèrent ensembles sur le chemin.
Raconté comme cela, on croirait une histoire qui se termine bien, mais il faut savoir que quelques mois plus tard son grand-père décèda à son tour, lègant à sa petite fille une maison à la sortie de la ville : Mary a gardé l'album et les clés de la maison qu'il lui avait donné, mais elle n'est encore jamais allé voir la demeure.

•• Caractère :

•• Goûts :

•• Proches : (conjoint, famille, amis, ennemis...)

III. BEHIND THE SCREEN

•• Avatar : Anne Hathaway

•• Age & Sexe : 17 ans & Féminin
•• Comment avez-vous connu le forum ? C'est grâce au partenariat avec Obsession, je crois Wink
•• Envie de donner votre impression ? Très joli design, le forum a l'air super complet ça fait plaisir ! Moi qui ne connaissais pas l'histoire, en lisant le détail donné, j'ai tout de suite accroché =) Euh... Que dire de plus... J'arrive !! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mary - Something better than good
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hail Mary Pass !
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Demande pour la jeune Mary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOLLHOUSE :: WELCOME TO THE DOLLHOUSE :: •• Fiches de Présentation ;-
Sauter vers: