AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soirée pantouffle

Aller en bas 
AuteurMessage
Satyne

Satyne

Nombre de messages : 75
• Age : 23 ans
• Handler : Clive Matthews

•• Deep Inside ;
• J'aime: Le cinéma, la musique, la nourriture italienne...
• Relations:

MessageSujet: Soirée pantouffle   Mar 17 Mar - 21:47

Le repas s'était bien passé. Satyne avait même goûté à quelques légumes pour son équilibre et faire plaisir à celle qui servait ce soir là, elle l'aimait bien. Elle avait pris son plateau et s'était dirigée à la table de Yoshi et Avery. Elle les avait saluée car elle ne les avait pas croisés de la journée. Elle s'était en fait occupée à faire du sport puis elle avait pris une très longue douche. A présent, ils discutaient de tout et de rien en mangeant. Satyne aimait bien les repas car elle retrouvait ses connaissances et le temps passait agréablement. Ce soir là, ils avaient parlé football parce que l'équipe d'Avery jouait le lendemain soir. Voir une fille passionnée par un sport très masculin impressionnait beaucoup Satyne. Pour sa part, la jeune active aimait plutôt regarder d'autres choses à la télévision. D'ailleurs ce soir là, il passait un film qu'elle avait très envie de regarder et elle pensait bien qu'on ne lui disputerait pas la salle car elle connaissait peu d'actives qui aimait ce genre de film. Une fois qu'elle eut pris son dessert, Satyne reporta son plateau et souhaita le bonsoir à Yoshi et Avery. Elle les reverrait peut-être dans leur dortoir commun mais le coucher se passait en général très vite. Bien repue, elle se dirigea vers la salle de la télévision. Elle croisa d'autres actives qu'elle ne connaissait que de vue pour n'avoir encore jamais parlé avec eux et les salua d'un signe de tête. A la Dollhouse, il était de rigueur d'être sympathique avec les autres mais de toute façon, c'était plutôt le cas de tout le monde outre cette règle.
Enfin arrivée à l'entrée de la salle, elle remarqua la présence de quelqu'un d'autre. Elle fit la moue, elle pensait être tranquille pour voir son programme. Mais très vite elle s'apperçut que la personne regardait le début du film qu'elle comptait voir et s'en étonna. Elle contourna le canapé et vint s'asseoir sans un bruit. Elle replia ses jambes sous elle sur le sofa et prit un coussin. De biais, elle regardait l'active. C'était un jeune homme aux yeux magnifiques avec qui elle avait parlé une fois si ses souvenirs étaient exacts. Il se nommait Aaron. Elle n'osa pas parler à voix haute pour ne pas briser l'impact du film. Elle se plongea donc dedans mais cette présence la troublait outre mesure. Satyne était une incorrigible romantique et la situation se prêtait à ce qu'elle rêvasse à une relation avec cet active. Elle ne savait même pas si c'était permis mais elle se prit à oublier le film et à y rêve. En fait, il aurait pu être n'importe qui, elle aurait eu les mêmes pensées. Elle ne le connaissait pas beaucoup mais il collait parfaitement au personnage qu'elle s'était imaginé pour elle. Elle le regardait de plus en plus et ne pensait pas que ça pouvait peut-être le gêner. Lui semblait totalement absorbé par le film et ne devait pas se préoccuper d'elle. Elle se morigéna, elle n'était qu'une petite gamine parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron
Modo ;
Aaron

Nombre de messages : 64
• Age : 22ans.
• Handler : Alexandra Allister.

•• Deep Inside ;
• J'aime: Ses bolides.
• Relations:

MessageSujet: Re: Soirée pantouffle   Jeu 26 Mar - 19:34

L'univers de Dollhouse paraissait bien simple aux yeux de tous. Des discussions par ci, des sourires par là. Ce monde de perfection ne l'était, cependant, qu'aux yeux des actives. Les autres avaient des regards bien plus protecteur, plus attentifs, mais toujours avec ses airs qui signifiaient « tout va bien dans le meilleur des mondes.». En effet, le monde semblait meilleur que ce que l'on pouvait visionner à travers les films. Pourtant, c'était rassurant de voir que l'on pouvait être plus heureux lorsqu'on avait conscience du malheur dont on aurait pu être victime.

Le film parlait d'une jeune femme avec un nez de cochon. Penelope était son nom. Elle se battait contre une malédiction. Le film parlait bien entendu d'amour, mais les active en était-il si conscient ? Il ne connaissait ce sentiment que lorsqu'il était en mission et n'en avait aucun souvenir par la suite. C'était leur malédiction ? Eux ne s'en plaignaient pas. Le film n'était qu'une histoire imaginaire, irréelle ne donnant aucune morale à son générique de fin. Enfin, ça c'est ce que pensaient les Actives. La réalité était toute autre. Le film voulait faire comprendre que l'on devenait beau que lorsque l'on s'aimait soi-même. Pour la plupart des gens dans ce monde, s'assumer était compliqué, voir pas envisageable du tout. Pourtant, lorsqu'on se sent beau, notre assurance nous offre un charme qu'on ne soupçonnait pas. Enfin, ça, Aaron n'en avait pas conscience. Il avait vu ce film une bonne paire de fois et aimait se plonger dedans. Il connaissait certaines répliques par coeur et n'attendait que leur passage pour les répéter en écho. Penelope, l'histoire d'une jeune femme enfermait chez elle sans contacte avec la réalité. S'il savait a quel point il avait une histoire en commun.

Lui, Aaron, n'avait pas de physique ingrat. C'était ce que l'on voulait de la femme au nez de cochon dans ce film, même si Aaron la trouvait étonnement douce. Si son physique enchantait bien des personnes lors de ses missions. Dans Dollhouse, il paraissait banal cependant. Tous avaient des physiques d'une forte beauté. Le système portait bien son nom. Qui voudrait d'une poupée au physique ingrat. S'il aurait été lâché en pleine nature, il aurait certainement eu un fort succès, plus encore si on savait de qui il était le fils. Mais ceci, personne le sut et même son père eut appris à oublier ce détail. Quant à Aaron, la question ne se pose pas. Ses souvenirs n'en faisaient aucunement l'allusion. Il ne remarqua que très peu la personne entrant. Assis sur le canapé, les bras autour d'une de ses jambes qu'il ramenait vers son torse, il était captivé par l'histoire, inlassablement. Il connaissait tout de ce film. Même le simple titre, dont les fleurs poussées comme par enchantement, le fascinait. C'était sans doute l'un de ses films favoris :

« J'aime beaucoup ce film. Il est...fascinant. » Dit-il en cherchant le dernier mot.

Il avait dit ca sans prendre la peine de se tourner. Les yeux toujours rivés sur la télé, il buvait chaque parole comme un besoin vitale. Rien ne servait de rêver, leur vie était merveilleuse. Du moins, c’est la seule chose qu’on leur laissait croire. Est-ce qu’il s’en plaignait ? Assurément pas. Qui voudrait ne pas vivre une vie parfaite en apparence. Tellement au point que l’on y croit soi-même. C’était le cas de ces actives. Il avait fait un choix, il ne pouvait pas le regretter. Leur seul temps de regret n’aurait pu durer que quelques minutes entre la signature du contrat et l’extraction totale de leur mémoire. Mais Aaron prenait plaisir dans ses missions, même si seule la personnalité qu’on lui prêtait en profitait. L’Aaron d’avant, celui qui se nommait Duncan, aurait certainement adoré cette vie. S’il aimait la fiction, ce n’était pas pour rien.

_________________

    It's not real ! Are you sure ?
    [/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satyne

Satyne

Nombre de messages : 75
• Age : 23 ans
• Handler : Clive Matthews

•• Deep Inside ;
• J'aime: Le cinéma, la musique, la nourriture italienne...
• Relations:

MessageSujet: Re: Soirée pantouffle   Jeu 26 Mar - 21:42

Satyne était à nouveau plongée dans l'univers de Pénéloppe et ne cessait, comme l'héroine, de penser à l'amour. Elle avait d'ailleurs pris son courage à deux mains et avait questionné Cassidy sur les relations amoureuses à la Dollhouse. A son grand bonheur, celle-ci lui avait répond qu'elles étaient bien entendu permises, que l'important était leur bonheur et que si deux actives tombaient amoureux, ce serait pour son plus grand plaisir. Satyne l'avait regardée avec des yeux brillants de joie. Son rêve avait donc la possibilité de se réaliser mais pour cela restait quelque chose de plus difficile à envisager : tomber amoureuse de quelqu'un. C'était bien sûr quelque chose qui devait se faire naturellement et pas sur commande, pas seulement parce que Satyne en avait envie. Elle voulait aussi vivre des sentiments profonds avec un autre active bien qu'elle pensa souvent à ce jeune homme rencontré dans les couloirs qui lui avait dit être la pour la protection de tous. Il avait des yeux si doux...

Reprenant part au film, elle écoutait distraitement Aaron répéter les dialogues qu'il devait connaître par coeur. Satyne aimait bien ce film mais pas au point de le savoir par coeur. Elle regardait parfois Aaron par dessus son épaule, au moment où il répétait une parole. Ca finit par la faire rire, elle ne pouvait plus se retenir tellement il était attendrissant. Il la regarda alors bizarrement.


- Oh je te prie de m'excuser, je t'ai dérangé. Je ne referai plus, c'est juste que tu sembles tellement aimer ce film. Moi aussi mais pas à ce point.

Et il le trouvais fascinant en plus. Oui, c'était un bon film et le regarder sans se préoccuper de rien d'autre était bien agréable. Bien sûr, si Satyne avait repensé aux malheurs de feu Kristin, elle aurait été beaucoup moins sereine et tout à coup obsédée par le fait de retrouver sa mère. Mais Kristin n'était plus et si elle avait pu comparer les deux situation, Satyne aurait préféré celle qu'elle vivait dans le confort de la Dollhouse à ses malheurs d'antan. Mais bien évidemment, elle n'était consciente de rien, pour elle, elle avait toujours été Satyne depuis 23 longues années. Qui plus est, elle ne se souvenait pas du tout de tous les rôles qu'elle avait dû endosser depuis qu'elle était arrivée à la Doll' et ça c'était peut-être dommage car certains étaient excitants. Enfin bref, Satyne se reconcentra sur le film pour en voir la fin tranquillement.

D'ailleurs la fin n'était pas spécialement heureuse aux yeux de Satyne. Pénéloppe restait toujours aussi désespérément seule, cloîtrée chez elle, sans amis. Au moins, elle en avait des amis. Satyne pensa à Yoshi, à Avery, à Clover qu'elle apprenait à découvrir. Sa vie était bien préférable à celle de Pénéloppe et elle ne l'aurait échangé contre rien au monde. De toute façon elle ne connaissait rien d'autre au monde et était persuadée que tout le monde vivait comme elle. Quelle naiveté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée pantouffle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée pantouffle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» soirée fraîche
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» soirée d'intronisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOLLHOUSE :: BATIMENT DOLLHOUSE :: •• Les Activités ; :: •• La Salle TV ;-
Sauter vers: